© Musée du verre de Charleroi

La santé fragile des ouvriers verriers

A la Belle Epoque, les "travailleurs du feu" n'ont guère d'avenir au-delà de 40 ans. Exposés à de multiples risques, dont la chaleur, ils sont victimes de brûlures, de déformations physiques, d'usure du corps, d'atteintes pulmonaires, ou encore de syphilis.>>
par Stéphane Palaude historien, président de l'Association de médiatisation des arts du verre par l'étude, la recherche et la réalisation d'événements (Amaverre) / octobre 2019
© Musée du verre de Charleroi

La santé fragile des ouvriers verriers

A la Belle Epoque, les "travailleurs du feu" n'ont guère d'avenir au-delà de 40 ans. Exposés à de multiples risques, dont la chaleur, ils sont victimes de brûlures, de déformations physiques, d'usure du corps, d'atteintes pulmonaires, ou encore de syphilis.>>
par Stéphane Palaude historien, président de l'Association de médiatisation des arts du verre par l'étude, la recherche et la réalisation d'événements (Amaverre) / octobre 2019
Première Conférence internationale du travail, en 1919 - © ILO

Depuis un siècle, l'OIT agit pour la santé des salariés

Dès sa création, en 1919, l'Organisation internationale du travail (OIT) a placé la santé des travailleurs au coeur de son mandat, axé sur le travail décent et la justice sociale. L'application des multiples normes qu'elle a adoptées reste toutefois à renforcer.>>
par Marieke Louis maîtresse de conférences en science politique (Sciences Po Grenoble) / juillet 2019