Agnès Parent-Thirion : "L'intensification du travail se poursuit en Europe"

par Michel Delberghe / janvier 2016

Directrice de recherche à la Fondation de Dublin, cette sociologue a coordonné l'édition 2015 de l'enquête européenne sur les conditions de travail. Elle en dévoile les premiers résultats... parfois inquiétants, malgré des améliorations.

Les tout premiers résultats de la 6e enquête européenne sur les conditions de travail, menée par la Fondation de Dublin, ont été rendus publics fin novembre (voir "Repères"). Quelle en est la teneur ? Agnès Parent-Thirion : Ces premiers résultats, qui ne portent pour l'instant que sur 35 765 salariés des 28 Etats membres de l'Union européenne, ne révèlent pas de bouleversement majeur depuis 2010, date de la précédente enquête. En apparence, la situation présente même des signes d'amélioration : le nombre de salariés exposés aux risques physiques diminue, l'autonomie dans le travail progresse, la tendance à la réduction du temps de travail se poursuit et la proportion de femmes qui exercent des responsabilités s'accroît. Les effets de la crise ne sont pas encore directement perceptibles...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous