Avancées dans le traitement du mésothéliome

par Milène Leroy / janvier 2010

Le mésothéliome, cancer de l'amiante, résiste à tous les traitements médicaux actuels. A Caen, une équipe de chercheurs développe des techniques innovantes pour y remédier.

La cellule du mésothéliome, le cancer de l'amiante, est une monstruosité de la nature. Elle résiste en effet à sa propre mort - ou apoptose - pour laquelle toute cellule est normalement programmée. L'apoptose, c'est " comme la chute des feuilles en automne lorsque la durée du jour diminue ", explique le Dr Laurent Poulain, chercheur au sein de l'unité " Biologie et thérapies innovantes des cancers localement agressifs " (Bioticla) du Groupe régional d'études sur le cancer (Grecan), rattaché à l'université de Caen Basse-Normandie. Ce professionnel de santé a peut-être trouvé la parade à cette " immunité " du mésothéliome. Les cellules de ce cancer résistent à la chimiothérapie, notamment grâce à la protection fournie par une protéine. L'idée du Dr Poulain consiste à empêcher la productio...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous