#BalanceTonConseil del'Ordre

par
© N. M./FNMF © N. M./FNMF
Mélissa Menetrier, médecin du travail
/ juillet 2018

Le 4 mai dernier, la chambre disciplinaire nationale du Conseil de l'ordre des médecins de Seine-Saint-Denis a condamné la Dre Karine Djemil à six mois d'interdiction d'exercice, dont trois mois ferme. Deux employeurs reprochent à ce médecin du travail d'avoir communiqué ses études de poste à deux salariées, qui les ont ensuite utilisées devant les prud'hommes. Ces études, fondées sur une écoute des salariées, des employeurs et sur l'analyse des conditions de travail, décrivaient des éléments pouvant relever de la qualification de "harcèlement moral et sexuel". La chambre disciplinaire a qualifié ces rapports de "tendancieux". Or ce jugement sur le fond a été rendu sans qu'il y ait eu d'enquête et sans que les salariées concernées aient été auditionnées. Humiliation suprême, lors de l'i...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous