Jean-François Gehanno (© Romain Foucourt), Sophie Fantoni (© N. M./FNMF)
Jean-François Gehanno (© Romain Foucourt), Sophie Fantoni (© N. M./FNMF)

Bien, mais attention !

par Jean-François Gehanno Sophie Fantoni, respectivement président et membre du conseil d'administration du Collège des enseignants hospitalo-universitaires de médecine du travail (CEHUMT) / janvier 2019

Le Collège des enseignants hospitalo-universitaires de médecine du travail souhaite saluer le rapport Lecocq, Dupuis et Forest et estime qu'il contient de nombreuses propositions qui mériteraient d'être mises en oeuvre rapidement pour une meilleure prise en charge de la santé des salariés. C'est le cas notamment de l'inflexion recommandée d'accorder la primauté à la prévention par rapport à la réparation - sans toutefois négliger cette dernière - ou encore de la volonté de simplifier le système de prévention. Nous jugeons nous aussi ce dernier peu compréhensible, tant pour les employeurs, notamment ceux des TPE-PME, que pour les salariés. Nous sommes également favorables à l'intervention précoce du volet santé au travail dans le parcours de soins des patients ; c'est un élément fondamen...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous