Au Chili, le travail toujours muselé

par Laurent Vogel directeur du département conditions de travail, santé et sécurité de l'Institut syndical européen (ETUI) / octobre 2012

Le Chili reste profondément marqué par l'empreinte de l'ère Pinochet. Ce qui, malgré la croissance économique du pays, induit un coût social élevé, comme l'indique une enquête nationale sur les conditions de vie et de travail et la santé.

C'est en 2006 qu'a germé, au sein des instances gouvernementales chiliennes, l'idée de réaliser une enquête nationale sur l'emploi, les conditions de travail, la santé et la qualité de vie des travailleurs. Trois ans plus tard, en juillet 2009, des chercheurs du ministère de la Santé et du ministère du Travail et de la Sécurité sociale démarraient les entretiens. Au total, quelque 9 500 personnes ont été interrogées. Le taux élevé des réponses (presque 75 %) montre que cette initiative inédite correspondait à une attente importante de la part des travailleurs invités à s'exprimer. Dans certaines régions, le travail de terrain a été interrompu par le tremblement de terre et le tsunami meurtriers du 27 février 2010. Quelques semaines auparavant, le pays avait connu un séisme d'un tout autr...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous