Les CHSCT à l'épreuve de la crise

par Arnaud Mias professeur de sociologie à l'université Paris-Dauphine (Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales) / octobre 2014

La densification des discussions autour des conditions de travail modifie-t-elle la position des CHSCT dans les entreprises ? Une recherche menée dans le prolongement de l'enquête Reponse 2011 met en évidence des situations très contrastées.

Plus de trente ans après leur création, les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) sont-ils en train de devenir une instance centrale de représentation du personnel dans les entreprises ? L'évolution législative et jurisprudentielle élargit incontestablement le champ de leurs compétences. Et les membres de CHSCT hésitent moins que par le passé à faire usage des droits que leur confère leur mandat (alerte, enquête, recours à un expert). L'extension de la notion de risques professionnels à la santé psychique et aux relations de travail participe aussi à ce renforcement de l'instance, en rendant plus légitime le débat sur l'organisation du travail au nom de la santé des travailleurs. Les conditions de travail, deuxième motif de conflit collectif L'édition 20...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous