Elizabeth Labaye (à g.), Marie-Aimée Deana-Côté (à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française
Elizabeth Labaye (à g.), Marie-Aimée Deana-Côté (à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française

Comment faire face à la souffrance des profs ?

par François Desriaux / octobre 2014

Classes trop chargées, violences et incivilités, changements de discipline... Les enseignants souffrent au travail. Marie-Aimée Deana-Côté (ministère de l'Education nationale) et Elizabeth Labaye (FSU) confrontent leurs points de vue sur la prévention.

La rentrée 2013 avait été marquée par le suicide d'un enseignant qui n'avait pas supporté son changement de discipline. La reconversion des professeurs dans d'autres matières ou d'autres métiers est un vaste chantier qui bouscule leur identité professionnelle, leurs conditions de travail. Qu'avez-vous mis en oeuvre ou que faudrait-il faire pour accompagner ces évolutions lourdes ? Marie-Aimée Deana-Côté : Les raisons du suicide que vous évoquez sont évidemment plus complexes que le changement de discipline. Mais cet événement tragique a renforcé nos orientations de travail au sein du ministère de l'Education nationale (MEN), avec notamment la nécessité d'accompagner les évolutions professionnelles. Nous sommes en effet plus vigilants par rapport à d'autres réformes du même type, par exe...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous