"Difficile de percevoir une avancée sociale"

par Igor Martinache / avril 2016

Que vous inspire la démarche du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) ? Francis Meyer : Même si, dans le cadre du C3P, l'évaluation des expositions et des droits acquis au titre de la pénibilité est "personnelle", on revient à une démarche davantage collective. Une perspective qui avait soulevé l'opposition des représentants patronaux - ils craignaient de reconstituer un mécanisme de préretraite - lors de la négociation interprofessionnelle sur la pénibilité, qui s'est soldée par un échec en juillet 2008. Ce retour est entériné, au nom de la simplification, par la loi du 17 août et les décrets de décembre 2015, avec la possibilité pour les employeurs de s'appuyer sur un référentiel de branche, ou un accord de branche étendu, afin d'évaluer l'exposition de leurs salariés....}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous