Le CES donne son avis sur la médecine du travail

par François Desriaux / avril 2008

Un récent avis du Conseil économique et social sur l'avenir de la médecine du travail propose entre autres la gouvernance de celle-ci par la Sécurité sociale et de nouveaux droits et devoirs pour les employeurs comme pour les médecins.

Quel avenir pour la médecine du travail ? C'est au tour du Conseil économique et social (CES) de poser la question. Dans un avis proposé par Christian Dellacherie, du groupe CGT, et voté fin février, la section " travail " du CES dresse un bilan plutôt négatif du rôle joué par cette institution. On peut ainsi lire dans les premières pages que le système de santé au travail apparaît " peu efficace au regard de ses objectifs de préservation de la santé des travailleurs ". Quant à la réforme en cours, elle " n'a pas encore permis de lever les ambiguïtés qui la caractérisent [la médecine du travail, NDLR] depuis son origine, ambiguïté entre médecine de sélection et médecine de prévention, entre "médecine d'entreprise" et médecine de santé publique ". Une position de compromis. Fort de ces c...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous