Hémicycle du Parlement européen, à Bruxelles - © Nathanaël Mergui/Mutualité française
Hémicycle du Parlement européen, à Bruxelles - © Nathanaël Mergui/Mutualité française

Elections européennes : quels enjeux pour la santé au travail ?

par Clotilde de Gastines / avril 2019

Partout en Europe, pauvreté et exclusion trouvent leurs germes dans la dégradation des emplois. Le Parlement qui sortira des urnes en mai prochain et la future Commission afficheront-ils plus d'ambition que les sortants sur les conditions de travail ?

Entre le 23 et le 26 mai, les Européens vont élire 705 députés pour la législature 2019-2024. Les électeurs français en choisiront 79. Les intentions de vote promettent une composition du prochain Parlement très éclatée et marquée par une forte droitisation (voir encadré page 9). "Le plus gros enjeu de ces élections est de rétablir le contrat social entre l'Union européenne et les citoyens, parce que les Européens ne se sentent pas respectés", considère Esther Lynch, secrétaire de la Confédération européenne des syndicats (CES). En 2016, 23,5 % de la population européenne étaient menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale. "Sur le lieu de travail, cette dégradation se traduit par des horaires atypiques, un contrôle permanent, avec le minutage des temps de pause pour aller aux toilettes,...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous