Entreprise : le management en accusation chez l'Ecureuil

par Michel Delberghe / janvier 2013

Remise en cause par une récente décision de justice pour ses effets nocifs, la méthode "benchmark" utilisée par la Caisse d'épargne Rhône-Alpes instaure une compétition de tous les instants entre les salariés... au risque de les épuiser.

La justice peut-elle remettre en cause les méthodes d'organisation du travail et de gestion des ressources humaines adoptées par une entreprise ? Dans un jugement rendu le 4 septembre 2012, le tribunal de grande instance de Lyon s'est en tout cas explicitement prononcé contre le recours au "benchmark" au sein de la Caisse d'épargne Rhône-Alpes, un système de mesure de la performance des salariés, généralisé dans cet établissement bancaire depuis 2007. La décision condamnant la direction de la Caisse d'épargne à verser 10 000 euros de dommages et intérêts au syndicat Sud, à l'origine de l'action en justice, n'est pas exécutoire. Mais pour Me Stéphane Ducrocq, avocat de Sud, elle représente une avancée : "Pour la première fois, c'est l'organisation du travail de tout un collectif qui est r...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous