Etude : le travail hospitalier dégradé par les réformes

par Martine Rossard / juillet 2014

Un rapport du Centre d'études de l'emploi pointe les effets délétères des réformes hospitalières sur le travail et la santé des personnels de soins. Il préconise de les prendre davantage en compte dans les décisions de gestion.

Une prise en compte insuffisante du travail. Tel est le constat dressé par deux sociologues, Mihaï Dinu Gheorghiu et Frédéric Moatty, dans une étude publiée en janvier par le Centre d'études de l'emploi1"Les réformes de l'institution hospitalière, si elles ont contribué à accroître la productivité du travail et à respecter l'objectif de maîtrise des dépenses, ont aussi conduit à prendre l'emploi comme variable d'ajustement et à sous-estimer les incidences sur le travail", écrivent-ils. Le rapport pointe l'intensification des rythmes et de la charge de travail, la recherche de flexibilité dans la gestion de la main-d'oeuvre, la gestion plus serrée des plannings, etc. "Le sentiment de pression s'est accentué", observe Frédéric Moatty, en évoquant notamment la situation des infirmiers et de...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous