Européennes : où est passée la santé au travail ?

par Clotilde de Gastines / avril 2014

La santé au travail devrait être au coeur du prochain scrutin européen. Ce n'est pas le cas. Pourtant, l'Europe sociale est menacée par les politiques "low cost", selon l'enquête que nous avons menée avec HesaMag auprès de candidats au Parlement et d'experts.

Incontestablement, cela devrait être au coeur de la campagne des élections européennes qui vient de commencer. Chaque année, en Europe, 168 000 décès sont dus à des accidents du travail ou aux suites de maladies professionnelles, dont la moitié sont des cancers et le quart des pathologies cardiovasculaires. De surcroît, 7 millions de personnes sont blessées lors d'un accident du travail, nécessitant pour un tiers d'entre elles plus de trois jours d'arrêt. Le coût financier de ces atteintes s'élève à 5,9 % du PIB de l'Union européenne (UE). Unanimes, les eurodéputés qui remettent leur mandat en jeu fin mai affirment d'ailleurs que les conditions de travail ont été les premières victimes de la grande récession"Les entreprises rognent sur les conditions de travail pour réduire leurs coûts,...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous