Grosse déprime chez les salariés de la banque

par
© N. M./FNMF © N. M./FNMF
Gérard Lasfargues professeur de médecine du travail
/ octobre 2011

Les effets délétères de la crise ne touchent pas que notre économie et les finances publiques de la zone euro. La santé psychique des salariés du secteur de la finance semble elle aussi vaciller. C'est ce que nous indiquent les derniers résultats du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P), publiés début octobre1. Les " troubles mentaux et du comportement ", qui, tous secteurs confondus, représentent, avec 22 % des pathologies professionnelles signalées dans les centres de consultation des CHU, la seconde cause de maladies, juste derrière les troubles respiratoires (24 %), ont fortement augmenté dans le secteur bancaire, avec des consultations pour des pathologies en lien avec les facteurs de risques psychosociaux beaucoup plus nombreuses que...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous