Un long arrêt maladie pénalise la carrière

par John Sutton / janvier 2016

Parmi les personnes ayant connu un arrêt maladie de plus d'un mois, 15,1 % des femmes et 11,4 % des hommes sont au chômage ou en inactivité l'année suivante, révèle une étude de la direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (Drees) du ministère de la Santé. L'effet est d'autant plus marqué que la période passée en arrêt maladie est longue ; ainsi, après un arrêt de plus de 60 jours, 18,9 % des femmes et 14,2 % des hommes sont dans cette situation. Ces chiffres contrastent avec le cas des salarié(e)s n'ayant pas eu d'arrêt maladie, puisque seulement 7,1 % d'entre elles et 4,4 % d'entre eux connaissent une situation d'emploi dégradée un an plus tard. Le risque de chômage et - dans une moindre mesure - d'inactivité consécutif à des arrêts longs ne s'explique ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous