La loterie de la reconnaissance des dépressions

par Anne-Marie Boulet / octobre 2017

Selon des données statistiques de la Sécurité sociale, la reconnaissance de l'origine professionnelle des maladies psychiques liées au travail, déjà faible en soi, varie qui plus est dans de fortes proportions entre les régions françaises. Analyse.

Dites-moi où vous habitez, je vous dirai quelle est votre chance de faire reconnaître l'origine professionnelle de votre pathologie psychique. Des différences notoires de prise en charge entre les régions ressortent en effet du rapport d'activité des comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles (C2RMP), émanant de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) et que Santé & Travail a pu consulter. Si La Réunion, l'Auvergne, la Bretagne et l'Alsace affichent en 2016 un taux de reconnaissance de pathologies psychiques en maladies professionnelles (MP) de près de 80 % (82,9 % pour l'Alsace), la région Centre se contente de 23,3 %, le taux le plus bas du territoire national. "Hétérogène et fluctuant" Pourquoi de telles variations alors que les règles et préconisat...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous