© Shutterstock

L'information en santé au travail : mode d'emploi

par François Desriaux Stéphane Vincent / octobre 2016

Pour les représentants du personnel, à l'heure d'Internet, maîtriser l'information est encore plus crucial. Bien connaître les circuits d'information, être vite informé, pouvoir vérifier que tel renseignement n'est pas une rumeur : tout cela fait partie des savoir-faire que doivent développer les élus. Cela participe aussi de l'équilibre des rapports de force et de pouvoir dans l'entreprise. C'est donc une dimension stratégique du mandat syndical.

En matière de risques professionnels, le législateur a prévu que le CHSCT doit disposer d'une information de qualité, émanant de l'employeur et des professionnels de la santé au travail et de la prévention. La liste des documents à lui fournir ou des événements nécessitant de l'informer est longue. Bien connaître ce que l'on peut attendre des uns et des autres, comment on peut utiliser les éléments transmis et, à partir de ces derniers, engager le débat avec les salariés, telle est l'ambition de ce dossier.

En n'oubliant pas que le CHSCT produit lui aussi des informations. Et ce, à partir de sa connaissance du terrain, du travail réel, et donc des relations que les élus du personnel auront réussi à tisser avec les salariés.

Maîtriser le risque toxique à la raffinerie du Havre

par Isabelle Mahiou / octobre 2016

Dans leur travail, les salariés de la raffinerie Total de Normandie sont confrontés à la présence de produits toxiques. La qualité de l'inventaire ou du traçage des expositions et la prévention de celles-ci font l'objet d'un débat entre CHSCT et direction.

Une raffinerie, c'est de multiples unités de production, du stockage, des produits pétroliers qui circulent... Il y a partout des risques potentiels d'exposition à de nombreux produits", décrit Jacky Pailloux, militant Sud Chimie, secrétaire durant plusieurs années de l'un des CHSCT du site Total de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), à l'entrée du Havre, et aujourd'hui retraité. Au début des années 2000, les équipes syndicales de ce complexe pétrochimique, qui regroupe une raffinerie, une usine et un centre de recherche, ont fait de la prévention du risque toxique leur cheval de bataille. L'enjeu ? Disposer d'un inventaire des expositions et de mesures fiables concernant des cocktails de produits dangereux, dont beaucoup sont des cancérogènes. Face à ces risques, l'entreprise n'est ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous