"Les maladies industrielles suscitent des mobilisations assez larges"

par Isabelle Mahiou / janvier 2016

Vous étudiez les mobilisations autour des questions de santé au travail et de pollution en Asie. Comment les deux s'articulent-elles ? Paul Jobin : Tout le problème, c'est comment un aspect peut faire levier pour l'autre. Dans le cas de l'amiante au Japon, il y a eu des mobilisations pour les victimes de maladies professionnelles à partir des années 1980, mais il a fallu le choc Kubota en 2005 pour que le scandale éclate et que la fibre soit interdite. De retour d'un congrès pour l'interdiction de l'amiante, des participantes s'étaient rendu compte qu'elles habitaient le même quartier, proche de l'usine de ce fabricant de canalisations en fibrociment. Après une petite enquête, elles ont dénombré beaucoup de malades. Il s'en est suivi une mobilisation locale, qui a fait pression sur l'en...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous