© Nathanaël Mergui/Mutualité française
© Nathanaël Mergui/Mutualité française

Négociation en suspens sur la santé au travail

par Isabelle Mahiou / janvier 2019

La négociation interprofessionnelle qui doit refondre le système de prévention à partir du rapport Lecocq tarde à démarrer. Le gouvernement peine à boucler sa lettre de cadrage face à l'opposition du patronat, et les confédérations syndicales rejettent certaines évolutions.

Elle allait chambouler le système de prévention, marquer l'agenda social de la rentrée... La réforme de la santé au travail est pour l'instant au point mort. La feuille de route promise par le gouvernement, censée structurer la négociation interprofessionnelle à venir sur le sujet à partir des propositions du rapport Lecocq (voir Santé & Travail no 104), joue en effet l'Arlésienne. Annoncée pour novembre, puis pour décembre, elle n'était toujours pas disponible à l'heure où nous écrivons cet article. Un peu court pour lancer un projet de loi au premier semestre 2019, dans un contexte plus que chargé. "Tout est très flou, confirme Martine Keryer, secrétaire nationale à la CFE-CGC. On ne sait pas ce qui va relever finalement de la négociation. Beaucoup dépendra du positionnement du gou...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous