Néo-libéralisme(s). Une archéologie intellectuelle

Néo-libéralisme(s). Une archéologie intellectuelle, par Serge Audier
Grasset, 2012, 631 p., 27 euros.

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 311 - mars 2012
couverture
2012 : la bataille des classes moyennes
— mars 2012 —

Il y a des livres qui fascinent. Celui de Serge Audier est de ceux-là. Plus de 600 pages d'érudition, mobilisant pratiquement un siècle d'archives en quatre langues, nous livrent dans un style absolument limpide une histoire intellectuelle du néolibéralisme.

Tous ceux qui ont travaillé sur le sujet s'accordent à penser que le colloque organisé en 1938 à Paris autour de l'éditorialiste libéral américain Walter Lippmann a été un moment clé de cette histoire. De même que la création en 1947 de la Société du Mont-Pèlerin autour de Friedrich Hayek. Mais ensuite, les interprétations divergent fortement. Certains voient ces deux événements et leurs suites comme les étapes du développement d'une mouvance intellectuelle unifiée, celle du néolibéralisme - " néo ", car la première version est celle du XIXe siècle. Un mouvement portant le message de la déréglementation des marchés, en particulier financiers, du développement de l'individu comme entrepreneur de lui-même, et qui a marqué de son empreinte la construction européenne.

Serge Audier conteste avec force cette interprétation, issue des héritiers de Pierre Bourdieu ou de Michel Foucault. Il le fait d'ailleurs avec un goût prononcé pour la polémique, qui ne se dément pas tout au long de l'ouvrage, taillant quelques costumes qui dureront de longs hivers aux auteurs qui se trouvent dans sa ligne de mire !

Nébuleuse hétéroclite

Car sa thèse est tout autre : non seulement les auteurs néolibéraux étaient loin de former une école parfaitement unifiée, mais de franches oppositions ont vu le jour entre ses différents représentants. Le livre revient avec un luxe de détails sur l'enjeu du colloque Lippmann, la redéfinition du libéralisme à un moment où l'interventionnisme keynésien et la planification s'imposaient et où les idées libérales, antisociales et antisyndicales du XIXe siècle étaient discréditées. Audier a fouillé les textes et les biographies de très nombreux libéraux présents à ce colloque et toutes les informations pointent dans le même sens : celui d'une nébuleuse intellectuelle hétéroclite et divisée par l'opposition entre un ultralibéralisme dur et un libéralisme social, loin d'être complètement opposé aux idées keynésiennes.

Audier exhume un autre colloque oublié, celui d'Ostende, tenu en 1957, qui confirme l'opposition entre deux libéralismes. La montée en puissance de la tendance dure tient alors en partie à la mort des patrons sociaux qui participaient aux réflexions libérales des années 1930.

Hayek victorieux

La suite du livre montre combien les oppositions entre libéraux étaient également très présentes lors de la création par Friedrich Hayek de la Société du Mont-Pèlerin. Audier montre comment les libéraux les plus durs de la Société ont fini par s'imposer, notamment avec la montée en puissance des économistes américains comme Milton Friedman, tout en soulignant les oppositions existant entre Hayek et l'Américain.

Voici résumé à trop gros traits ce livre foisonnant, qui montre que la crise des années 1930 a discrédité le libéralisme, permis le développement d'une vision keynésienne et nourri une entreprise brouillonne mais efficace de reconquête par les libéraux. Notre crise aura-t-elle les mêmes effets ?

Néo-libéralisme(s). Une archéologie intellectuelle, par Serge Audier
Grasset, 2012, 631 p., 27 euros.

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Service information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 33 70 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Accueil