Pour ou contre la réforme Lecocq de la santé au travail ?

janvier 2019

Les recommandations du rapport Lecocq, Dupuis et Forest suscitent le débat. Elles devraient inspirer la prochaine réforme de la santé au travail, avec une lettre de cadrage de Matignon, puis une négociation interprofessionnelle suivie d'une loi. Alors que syndicats et patronat discutent entre eux et avec le gouvernement sur la portée et l'ampleur des changements, il nous a paru nécessaire d'entendre aussi la parole des acteurs professionnels. Médecins du travail, enseignants-chercheurs, ergonomes nous ont fait parvenir des tribunes expliquant leurs attentes, leurs craintes par rapport à certaines propositions, ainsi que leur analyse d'une situation qui n'est pas satisfaisante et qui appelle de toute façon à ne pas en rester au statu quo. Quant aux professionnels de la prévention dans les caisses d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), nous avons déjà relayé leur position sur notre site. Enfin, nous avons demandé à l'un des rapporteurs, Henri Forest, de répondre aux questions soulevées.

  Un ensemble cohérent Pierre-Yves Verkindt professeur à l'Ecole de droit de la Sorbonne Christian Dellacherie rapporteur de "L'avenir de la médecine du travail", avis du Conseil économique, social et environnemental (Cese), dont il est un ancien membre, Paul Frimat professeur de médecine et santé au travail (université de Lille) Janvier 2007. Hervé Gosselin, conseiller à la chambre sociale de la Cour de cassation, dénonce dans un rapport le non-sens scientifique et juridique des notions d'aptitude et d'inaptitude médicale. Octobre 2007. Le rapport de Françoise Conso et Paul Frimat, professeurs de médecine du travail, explicite le concept de la p...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous