Où va la médecine du travail ?

par François Desriaux / juillet 2017

Passée inaperçue dans la loi El Khomri, la réforme de la médecine du travail induit des changements majeurs dans le suivi des salariés. Mélissa Menetrier, ex-dirigeante de l'Association nationale des internes en médecine du travail, en débat avec Yves Struillou, directeur général du Travail.

Fin de l'aptitude, espacement des visites médicales, visite d'embauche déléguée à d'autres professionnels de santé, mais aussi facilitation du licenciement des salariés inaptes à tout poste... Ces mesures de la loi El Khomri ne sont-elles pas avant tout destinées à s'adapter à la pénurie de praticiens et à simplifier la gestion du personnel pour les employeurs, plutôt qu'à améliorer la prise en charge de la santé au travail et de la prévention ?Yves Struillou : Si la contrainte que constitue la pénurie de médecins du travail est une réalité qui s'impose, l'ambition de la réforme engagée - qui prolonge celle de réformes antérieures - est de moderniser notre système de suivi de l'état de santé de chaque travailleur pour assurer à la fois son effectivité et sa pertinence. La réforme reste f...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous