© Gérard Monico/Mutualité française
© Gérard Monico/Mutualité française

Une pensée suicidaire sur trois est due au travail

par Frédéric Lavignette / avril 2019

En 2017, 3,8 % des Français en situation d'emploi ont avoué avoir songé au suicide dans les douze derniers mois, plus précisément 4,5 % des femmes et 3,1 % des hommes. Dans plus d'un tiers des cas, le monde du travail a directement généré ces pensées suicidaires, occasionnées d'abord par la peur de perdre son emploi, puis par des menaces verbales, humiliations et intimidations sur le lieu de travail. C'est ce que révèle une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de Santé publique France1 Pour parvenir à ces constats, l'institut Ipsos-Observer a interrogé 14 536 sujets âgés de 18 à 75 ans. L'analyse des données collectées laisse apparaître que l'idée du suicide est commune à toutes les tranches d'âge, avec des taux plus marqués chez les 45-54 ans, puis les 35-4...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous