Perturbateurs endocriniens : attention aux mélanges !

par John Sutton / avril 2016

Connus pour leurs effets néfastes sur la fertilité humaine, les perturbateurs endocriniens (pesticides, phtalates...) sont soupçonnés d'avoir d'autres effets nocifs sur la santé, comme l'ont souligné plusieurs chercheurs, lors d'un colloque organisé par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) les 21 et 22 janvier. Les enjeux de santé publique sont considérables. Après vingt ans de recherches ayant mis en évidence la réalité des dérèglements du métabolisme de la faune sauvage, la responsabilité des perturbateurs endocriniens dans un certain nombre d'affections se précise : baisse de la qualité du sperme, abaissement de l'âge de la puberté, augmentation de la fréquence d'anomalies du développement... "Le grand enseignement de ces dernières années est que le focus s'est élargi : on...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous