Pesticides, gestes répétitifs, précarité... Le risque est dans le pré

François Desriaux
Santé & Travail n° 084 - octobre 2013
couverture
Le risque est dans le pré
— octobre 2013 —

Souvent, ils ont choisi ce métier d'agriculteur parce qu'ils aiment la nature, qu'ils sont épris de liberté et de vie au grand air. Et puis, quoi de plus noble que de nourrir la terre et les hommes ? Mais ça, c'était avant. Le travail agricole n'est plus ce qu'il était. 

Soumis à des contraintes productives renforcées, imposées en amont par les semenciers ou des normes de qualité et en aval par les coopératives agricoles ou la grande distribution, le travail s'est intensifié, standardisé, précarisé aussi. A une activité qui reste pénible physiquement, malgré la mécanisation, est venue s'ajouter une charge mentale élevée. Accusés de polluer les eaux et les sols avec les engrais, les agriculteurs sont souvent montrés du doigt quant à la piètre qualité de ce qui arrive dans nos assiettes. Difficile d'être fier de son travail quand les journaux de consommateurs font leur une sur les légumes sans goût, la viande bourrée d'antibiotiques et les fruits chargés de pesticides. Mais on oublie un peu vite que les travailleurs de la terre sont les premières victimes des produits phytosanitaires, et des cancers et maladies neurodégénératives qui vont avec. Un million de personnes travaillent dans l'agriculture aujourd'hui en France. Il serait peut-être temps d'inventer un modèle productif plus respectueux de l'environnement, de notre alimentation et de leur travail.

  • Une agriculture désenchantée

    Soumis à des contraintes productives renforcées, obligés de respecter des normes souvent inadaptées aux réalités du terrain, de plus en plus d'agriculteurs peinent à se reconnaître dans leur travail et à se protéger des risques inhérents à leur activité.

  • La toxicité des pesticides, enjeu de santé publique

    L'épidémiologie atteste d'un lien entre l'exposition professionnelle aux pesticides et l'apparition de cancers et maladies neurodégénératives. Mais il reste à identifier précisément les molécules à risque pour les nombreuses personnes exposées.

  • Tableau des toxiques agricoles : des pesticides à surveiller de près !

    Ce tableau présente la liste des substances actives (SA) phytopharmaceutiques homologuées en 2013 pour au moins un type d'usage en France, classées CMR (cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques) ou possiblement perturbateurs endocriniens. Certaines SA, à la cancérogénicité avérée mais qui ne sont plus homologuées (arsenic, etc. , n'y figurent pas. Le classement CMR des SA se réfère d'abord aux monographies du Centre international de recherche sur le cancer (Circ). ...

  • Renforcer la protection face aux phytosanitaires

    Le port d'équipements de protection individuelle est souvent considéré comme une condition suffisante pour mettre sur le marché et utiliser des pesticides toxiques. Une protection qu'il conviendrait de renforcer.

  • L'ergotoxicologie comme démarche de prévention

    Prévenir les expositions aux pesticides suppose d'analyser l'activité, afin d'identifier ce qui, dans l'organisation du travail et les contraintes techniques, empêche les travailleurs de se protéger. Une approche "ergotoxicologique".

  • De nouveaux risques liés à l'industrialisation

    Aux multiples risques professionnels traditionnellement présents en agriculture s'en ajoutent aujourd'hui de nouveaux, liés notamment au développement de modes de production industriels. Un défi pour les acteurs en charge de la prévention.

  • Mutualiser le travail pour réduire les efforts

    Mettre en commun les ressources de plusieurs exploitations pour réduire la pénibilité du travail : c'est la solution qu'ont choisie plusieurs éleveurs, accompagnés par une ergonome, afin de permettre à l'un d'entre eux de maintenir son activité. Récit.

  • Quand les saisonniers récoltent plus de précarité

    L'agriculture a toujours fait appel à des travailleurs saisonniers. Mais la précarité de leur statut et de leurs conditions de travail s'est aggravée avec le développement de nouveaux types de contrat. Une évolution décriée, mais difficile à enrayer.

  • « Le choix d'exploitations "à taille humaine" »

    Pour Romain Balandier, militant de la Confédération paysanne, le bien-être paysan passe par l'adoption d'un modèle agricole plus durable, sans pesticides, avec des surfaces cultivées plus réduites et un partage des savoir-faire et ressources.

  • Le risque est dans le pré : ce qu'il faut retenir de ce dossier

    Les mutations économiques subies par l'agriculture ces dernières années, notamment le développement d'une véritable chaîne agroalimentaire de type industriel, ont eu de multiples répercussions sur les conditions de travail et la santé des actifs agricoles. De plus en plus confrontés à des exigences extérieures concernant leur travail - normes de qualité ou sanitaires, contraintes imposées par la grande distribution, les coopératives ou les semenciers -, les agriculteurs ont de moins en moins de marges de manoeuvre pour y faire face. ...

François Desriaux
Santé & Travail n° 084 - octobre 2013
 Commentaires
jeannot59, le 22/11/2013 à 12:31
Je suis surpris qu'on ne parle pas assez des risques en viticulture : "Les accidents du travail et maladies professionnelles en viticulture et vinification ont des taux fréquence et de gravité élevés, supérieurs à la moyenne du secteur agricole"
source : www.officiel-prevention.com ; La prévention des risques professionnels des viticulteurs ; lien : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=398
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Service information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 33 70 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Accueil