Des pistes de prévention pour les centres d'appels

par Dominique Chouanière épidémiologiste à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Stéphanie Boini épidémiologiste à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) / juillet 2011

Les conditions de travail dans les centres d'appels ont mauvaise réputation. Au-delà de ce constat, sur quels facteurs organisationnels faut-il agir pour améliorer la prévention des troubles de santé ? Une récente étude épidémiologique livre des pistes.

Ces dernières années, alors même que les centres d'appels connaissaient un développement considérable, les conditions de travail des téléopérateurs ont été régulièrement dénoncées et leur impact sur la santé a été pointé, en particulier par les médecins du travail. C'est à la demande d'une quarantaine d'entre eux, soucieux de mieux évaluer le phénomène, que l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a mis en place une étude épidémiologique (voir encadré page ci-contre). Une étude inscrite dans le projet " stress " de l'INRS A la demande de médecins du travail, le département " épidémiologie en entreprise " de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a lancé une étude permettant d'évaluer les relations en...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous