© Shutterstock

Les fausses promesses de la méthode Toyota

par François Desriaux / avril 2012

Censé réconcilier l'amélioration des conditions de travail et l'augmentation de la productivité, en promouvant la participation des salariés, le lean est partout, dans l'industrie, mais aussi dans les services. Même les fonctions publiques s'y convertissent.

Adieu Taylor et Ford, vive le toyotisme, dont le lean est la théorisation ! Ce n'est pas juste un modèle de rationalisation, c'est presque une religion.

Sauf que, à l'usage, le lean ne tient pas ses promesses. Les salariés déchantent quand, au terme d'une concertation tronquée, ils souffrent dans leurs articulations du renforcement de l'intensification du travail et, dans leur tête, de devoir contenir leur expérience et leurs aspirations.

Ces travers ne sont pas le fruit de pratiques déviantes. Non, le lean est fondé sur un modèle erroné du fonctionnement de l'homme au travail, qui neutralise sa capacité d'initiative, sa créativité, son pouvoir d'agir. Autant de ressources sans lesquelles on ne peut produire de la qualité. Autant de sujets d'un débat que les représentants du personnel peuvent initier avec les salariés, pour prendre au mot les promesses du lean

Porter le débat sur la qualité

par Philippe Davezies enseignant-chercheur en médecine du travail / avril 2012

Si le discours du lean sur la qualité de la production peut séduire, sa mise en oeuvre répond en général à des exigences incompatibles avec les critères élaborés par les salariés. Un conflit que les élus du personnel peuvent aider à mettre en débat.

Les représentants du personnel ont toutes les raisons de se méfier du développement du lean. Dans la plupart des cas, il ne s'agit que d'une recherche de gains de productivité qui prolonge le processus d'intensification du travail et accroît la probabilité de survenue de problèmes de santé. Et pourtant, les discours qui accompagnent la démarche possèdent un réel potentiel de séduction pour les travailleurs. Faire face à cette contradiction implique de considérer la distance entre le discours managérial et sa mise en oeuvre, mais aussi de prendre position vis-à-vis des aspirations qui conduisent des travailleurs à participer à ce type de démarche. Perceptions différentes En théorie, le lean vise à créer une culture d'amélioration continue en mobilisant l'expérience des salariés auto...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous