Dossier Web
Juillet 2015

Repères pour la prévention

Vous trouverez dans ce dossier une compilation gratuite d'articles parus dans la revue Santé & Travail.


La médecine du travail victime de sa réforme

La réforme de la médecine du travail de 2011, loin de faciliter la tâche des professionnels, a renforcé l'emprise des directions des services de santé au travail sur leur activité. Avec des risques de dérives. Enquête sur le terrain.

Risques industriels : éviter de nouvelles catastrophes

Sommes-nous bien protégés des risques industriels  ? On ne va pas se mentir, la réponse est plutôt négative. Et c'est pour cela que nous publions ce dossier, "à froid", pour faire réfléchir les acteurs. Non, la situation dans les industries à risque n'est pas aussi sûre qu'elle devrait l'être. 

La face cachée des catastrophes industrielles

L'erreur humaine est régulièrement invoquée pour expliquer les accidents industriels. Une lecture simpliste qui ne permet pas d'appréhender les causes profondes des catastrophes, organisationnelles et institutionnelles. Au risque de les faire perdurer.

Les deux visages de la sécurité

La sécurité des sites industriels à risque repose sur un dialogue permanent entre le savoir-faire des experts et l'expérience de terrain des opérateurs. L'un et l'autre sont indispensables et l'organisation du travail doit permettre de les articuler.

Attention aux risques professionnels !

Prévenir efficacement le risque industriel nécessite de prendre en compte les risques professionnels auxquels sont confrontés les salariés. Une aggravation de ces risques est en général annonciatrice d'une dégradation des conditions de sûreté.

Face aux dangers, entendre les salariés lanceurs d'alerte

Les hommes et femmes qui travaillent sur des sites dangereux sont, comme nous tous, doués d'intelligence et de conscience morale. Parce qu'ils ne sont jamais inconscients du danger et qu'ils sont fort ...

De nouveaux leviers d'action pour les CHSCT

Ces dernières années, les CHSCT se sont vu reconnaître par la loi une place à part entière dans les dispositifs de prévention des risques industriels. Mais avec des moyens et un cadre d'intervention jugés parfois trop limités au regard des enjeux.

Vers un contrôle mieux organisé des installations ?

Les autorités publiques ont-elles les moyens suffisants pour assurer le contrôle et la maîtrise des installations à risque  ? Dans le nucléaire, la France s'est dotée d'une institution ...

"Utiliser l'analyse de l'activité comme outil"

Pour Thierry Viallesoubranne, de la CGT, l'action des élus CHSCT dans le nucléaire ne peut se limiter à faire respecter la réglementation. Ils doivent aussi pouvoir analyser l'activité et les risques qui y sont liés, ce qui exige du temps et une formation adaptée.

Les commissions locales, relais de prévention ?

Les commissions locales d'information créées près des sites nucléaires ou Seveso seuil haut ont peu de pouvoir. Mais elles peuvent permettre aux salariés d'alerter les riverains sur les situations dangereuses et les facteurs de risque industriel.

"Faire bouger les lignes prend du temps"

Diffuser les acquis scientifiques en matière de prévention au sein des industries à risque, c'est l'objectif d'Ivan Boissières et de l'Institut pour une culture de sécurité industrielle (Icsi), qu'il dirige. Un travail de longue haleine.

Risques industriels : ce qu'il faut retenir de ce dossier

Prendre en compte les facteurs organisationnels Pour les entreprises ayant à gérer un risque industriel, les catastrophes qui peuvent survenir sont en général le fait d'erreurs humaines ...

Le modèle de prévention espagnol en danger

En Espagne, du fait de la crise, plusieurs services chargés de la prévention des risques en entreprise risquent de disparaître. Une situation dont le gouvernement semble vouloir profiter pour réduire les exigences pesant sur les entreprises.

Béatrice Edrei : "Le suicide au travail n'est pas une fatalité"

Psychologue, Béatrice Edrei évoque le processus menant au suicide au travail, thème du 7e Colloque de psychodynamique et psychopathologie du travail en octobre dernier. Un processus que la mobilisation des acteurs du débat public pourrait aider à enrayer.

Pénibilité, un plan de prévention pour l'agroalimentaire

Le ministre délégué en charge de l'Agroalimentaire veut un plan d'action national pour améliorer les conditions de travail dans la filière, particulièrement difficiles. Une initiative plutôt saluée par les partenaires sociaux.

Pourquoi il faut parler du travail

En obligeant les salariés à arbitrer individuellement des objectifs contradictoires, les nouvelles organisations du travail génèrent conflits et pathologies. Créer les conditions d'un dialogue sur le travail et ses finalités permettrait d'y remédier.

Libérer la parole sur le travail

Et maintenant  ? Quatre ans après notre appel dans Le Monde et notre une de janvier 2010 sur le thème "Reprendre la parole sur le travail", une majorité des acteurs de la santé au travail est convaincue que c'est effectivement une piste pour prévenir (enfin) les risques organisationnels. C'est d'ailleurs une des dispositions novatrices de l'accord national sur la qualité de vie au travail de juin dernier. Sauf que ce n'est pas si simple. 

Pourquoi il faut parler du travail

En obligeant les salariés à arbitrer individuellement des objectifs contradictoires, les nouvelles organisations du travail génèrent conflits et pathologies. Créer les conditions d'un dialogue sur le travail et ses finalités permettrait d'y remédier.

Des espaces de discussion qui posent questions

Comment mettre en place les espaces de discussion sur le travail prévus par un récent accord interprofessionnel  ? A défaut de mode d'emploi, une série de questions doivent être posées. Notamment celles de l'objectif et de la nécessité de tels espaces.

Ce qui peut être mis en débat... ou pas

Offrir aux salariés la possibilité de parler de leur travail ne garantit pas un débat sur ce dernier. Certaines stratégies élaborées pour tenir au travail ne peuvent être discutées que si les personnes concernées en éprouvent le besoin. Un écueil à prendre en compte.

Un levier pour l'action des élus du personnel

En recueillant la parole des salariés sur les difficultés de leur activité et la façon dont ils s'en débrouillent, les élus du personnel peuvent les associer aux transformations nécessaires de leurs situations de travail et mieux construire leurs arguments.

Réformer la gouvernance des entreprises

La montée du mal-être au travail, notamment chez les cadres, pose question aux entreprises et aux chercheurs en gestion. Avec, pour première réponse, la recherche de nouveaux modes internes de régulation de l'activité, plus démocratiques.

Réticences partagées sur le droit d'expression

La plupart du temps mises en oeuvre lors de restructurations, les expériences d'expression directe sur le travail ont souvent du mal à convaincre de leur pertinence et de leur efficacité à la fois les syndicats et les employeurs. Panorama.

Le "lean" offre un cadre d'expression limité sur le travail

En prônant l'implication des salariés dans l'amélioration continue de leur situation de travail, la méthode lean s'affiche en rupture avec le taylorisme. Les prescripteurs du travail sont invités à ne ...

"Donner de l'air à la confrontation"

Pour Yves Clot, psychologue du travail, l'intervention en entreprise doit viser à soigner le travail et son organisation, en ouvrant le débat sur les critères de qualité entre direction, syndicats et salariés, à partir de la parole de ces derniers.

Libérer la parole sur le travail : ce qu'il faut retenir de ce dossier

Un enjeu social et de santé Le renforcement des capacités d'expression des salariés sur le travail apparaît aujourd'hui comme un enjeu de prévention, notamment vis-à-vis des risques ...

La prévention des risques psychosociaux en bonne voie chez les fonctionnaires ?

La prévention des risques psychosociaux (RPS) se met en place dans la fonction publique. Une circulaire du 20 mai dernier, consacrée à la fonction publique d'Etat, reprend les ...

Limiter les contraintes organisationnelles

La conciliation des temps de vie professionnels et privés devient un enjeu du dialogue social. Mais les mesures prises dans les entreprises tendent à ignorer l'organisation du travail et à y rajouter des contraintes, alors qu'il faudrait les alléger.

"Trouver de nouveaux compromis temporels"

Revoir l'organisation du temps de travail : c'est la piste proposée par Florence Loisil et l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) afin de mieux concilier vie professionnelle et vie privée.

Le travail prend la parole à Renault Flins

Depuis deux ans, le site de Renault Flins expérimente, avec l'aide de chercheurs, une nouvelle façon d'organiser le travail. Des ouvriers référents, élus par leurs pairs, identifient les dysfonctionnements nuisibles à la santé et à la production.

Un nouveau modèle de prévention pour les Ehpad

Plusieurs établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont choisi d'associer leurs salariés à la recherche de solutions de prévention, en partant du travail réel. Une démarche appuyée par la mutuelle Chorum.

Un emploi durable suppose un travail soutenable

Les politiques de maintien en emploi occultent l'impact des conditions de travail sur les parcours professionnels. Il faudrait les redéfinir sur un temps plus long, sur la base d'un travail qui favorise la construction de la santé et des savoir-faire.

Que faire pour préserver sa santé et son emploi ?

Les salariés en difficulté au travail pour raison de santé ne sont pas démunis. Plusieurs dispositifs et acteurs peuvent les aider à garder leur emploi et améliorer leurs conditions de travail. Il convient de les solliciter le plus tôt possible.

Sortir de la spirale de l'inaptitude

Sortir de la spirale de l'inaptitude (introduction au dossier)

Sur le papier, le maintien dans l'emploi, notamment celui des salariés vieillissants, fait partie des priorités des entreprises, des partenaires sociaux et des politiques. On peut ...

Un emploi durable suppose un travail soutenable

Les politiques de maintien en emploi occultent l'impact des conditions de travail sur les parcours professionnels. Il faudrait les redéfinir sur un temps plus long, sur la base d'un travail qui favorise la construction de la santé et des savoir-faire.

Que faire pour préserver sa santé et son emploi ?

Les salariés en difficulté au travail pour raison de santé ne sont pas démunis. Plusieurs dispositifs et acteurs peuvent les aider à garder leur emploi et améliorer leurs conditions de travail. Il convient de les solliciter le plus tôt possible.

Pour une action concertée des membres du CHSCT

En coopérant, les élus du CHSCT et le médecin du travail peuvent plus facilement identifier les situations de travail aggravant les risques d'inaptitude, en vue d'alerter l'employeur et d'éviter le licenciement de salariés pour raison de santé.

Mobilisation générale en Nord-Pas-de-Calais

Depuis 2001, le Nord-Pas-de-Calais est très engagé sur la question du maintien dans l'emploi. Les acteurs de la santé au travail se sont organisés en réseau et ont créé des outils dédiés pour mieux accompagner les salariés. Non sans difficultés.

L'Agefiph améliore son offre d'intervention

Analyser les situations de travail afin d'adapter l'aide apportée au maintien dans l'emploi, c'est la nouvelle politique de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Résultats à la clé.

"A quel homme le travail doit-il être adapté ?"

Pour l'ergonome Samuel Libgot, il n'est possible de maintenir les salariés en emploi qu'en agissant sur le travail et son organisation. Avec l'objectif de créer des environnements adaptés à la diversité des conditions de santé des salariés.

Sortir de la spirale de l'inaptitude  : ce qu'il faut retenir de ce dossier

Un problème d'emploi lié au travail Il n'existe aucune statistique nationale sur le devenir des salariés déclarés inaptes. On estime néanmoins à ...

Comment faire face à la souffrance des profs ?

Classes trop chargées, violences et incivilités, changements de discipline... Les enseignants souffrent au travail. Marie-Aimée Deana-Côté (ministère de l'Education nationale) et Elizabeth Labaye (FSU) confrontent leurs points de vue sur la prévention.

Aider les salariées à se protéger

Dans l'aide à domicile, le médecin du travail ne peut s'appuyer que sur les visites médicales pour jouer son rôle de préventeur. Avec un objectif : faciliter la réflexion des salariées sur leur pratique professionnelle afin d'ouvrir des pistes de protection.

Mobilisation générale sur la prévention des risques

Depuis 2005, les employeurs, la Sécurité sociale et d'autres acteurs institutionnels coordonnent leurs efforts pour mieux prévenir les risques professionnels dans l'aide à domicile. Une démarche appuyée notamment par les associations du secteur.



Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Sommaires des parutions/WEB/ n°