Un quart des salariés "tendus"

par Nathalie Quéruel / juillet 2008

Près d'un quart des salariés français sont en situation de job strain, autrement dit de tension au travail. C'est ce que révèle une nouvelle déclinaison de l'enquête Sumer 2003, menée par le ministère du Travail, sur les facteurs psychosociaux au travail1. Ce job strain, évalué par le questionnaire de Karasek2, est ressenti quand la demande psychologique est forte et la latitude décisionnelle faible. La situation est aggravée lorsque le soutien social est faible. Les femmes y sont plus exposées (28 %) que les hommes (20 %), et ce dans chaque catégorie socioprofessionnelle, à l'exception des cadres et des employés administratifs. Ce sont les employés qui sont les plus "tendus", devant les ouvriers non qualifiés. C'est dans l'hôtellerie-restauration, les transports et les activités financ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous