David Mahé, François Cochet, Nicolas Bouhdjar (de g. à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française
David Mahé, François Cochet, Nicolas Bouhdjar (de g. à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française

Quelle place pour la santé au travail dans le CSE ?

par François Desriaux / avril 2018

La dissolution du CHSCT dans le comité social et économique nourrit des craintes chez les acteurs de la santé au travail. Experts agréés, David Mahé, François Cochet et Nicolas Bouhdjar livrent leur analyse respective et donnent quelques conseils.

Le gouvernement considère que la fusion des instances représentatives du personnel dans un comité social et économique (CSE) améliorera la qualité du dialogue social parce qu'elle permettra de traiter tous les sujets - économie, social, santé au travail - dans un seul lieu et avec les mêmes interlocuteurs. Mais n'y a-t-il pas un risque de subordination des questions de santé au travail aux questions économiques et sociales ? David Mahé : Dans le CSE les partenaires sociaux vont dialoguer sur les questions de santé au travail en ayant une vision globale des projets de l'entreprise. Ils seront mieux armés pour traiter ces problématiques s'ils connaissent et comprennent les contraintes d'un marché, le sens d'une stratégie, les conséquences d'une organisation du travail, les priorités d'une...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous