Un rapport sur les pesticides qui met le feu aux poudres

par Frédéric Lavignette / octobre 2016

Face aux conclusions inquiétantes du rapport sur les expositions professionnelles aux pesticides rendu cet été par l'Agence nationale de sécurité sanitaire, des associations réclament un changement rapide des règles d'homologation des produits.

Le 25 juillet dernier, avec deux mois de retard dans la livraison, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a enfin rendu public son rapport sur les expositions professionnelles aux pesticides. Au même titre que la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, qui en a réclamé la remise, les associations parties prenantes ont eu officiellement accès à ce document, qui vise à identifier et évaluer les risques liés aux pesticides pour plus d'un million de travailleurs agricoles. Ces dernières ont salué les recommandations formulées en toute indépendance par le groupe de travail de l'Anses, révélées dès avril par Santé & Travail1. Néanmoins, le 30 août, les associations Générations futures, Alerte des médecins sur les pesticides et Phyto-Victimes ont apostrophé la direction de l'Anse...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous