Les rayonnements non ionisants, un risque ultra-fréquent

par Patrick Moureaux expert en rayonnements ionisants, non ionisants et optiques à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) / janvier 2015

Industrie, hôpital, télécoms... les rayonnements non ionisants sont omniprésents en milieu de travail. Ce qui ne va pas sans effets sur la santé, avérés ou encore incertains, et nécessite des mesures de prévention spécifiques.

Les rayonnements non ionisants (RNI) sont omniprésents dans notre environnement depuis toujours en raison de l'existence de champs électromagnétiques d'origine naturelle. Toutefois, la multiplication des champs d'origine artificielle, liée à l'utilisation de l'électricité, a considérablement accru leur présence et leur intensité. Et ce, plus particulièrement en milieu professionnel, où nombre d'activités impliquent des expositions à des niveaux supérieurs à la moyenne générale. Dans l'industrie, presses haute fréquence, fours à micro-ondes ou à induction, bacs d'électrolyse, postes de soudage à l'arc ou par résistance et autres électroaimants constituent des sources de RNI. A l'hôpital, les personnels pratiquant, par exemple, un examen d'imagerie par résonance magnétique (IRM) sont expos...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous