La réforme-surprise de la médecine du travail

par Eric Berger / octobre 2010

Une réforme peut en cacher une autre. Invitée inattendue du débat parlementaire sur les retraites, la médecine du travail devrait voir son organisation et ses missions singulièrement changer. Syndicats et opposition dénoncent un passage en force.

Une réforme de la médecine du travail qui revient discrètement par la petite porte, à la sauvette. Tel est le scénario imprévu adopté par le gouvernement, à l'occasion de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi sur les retraites. L'exécutif et les députés ont, en effet, introduit plusieurs amendements qui touchent directement au devenir de la médecine du travail. Ce que les auteurs de ce scénario n'avaient sans doute pas imaginé, c'est le tollé qui a suivi. La méthode a littéralement ulcéré les organisations syndicales, qui ont dénoncé un passage en force et un déni de démocratie. " Il n'est pas admissible de traiter un sujet aussi essentiel que la médecine du travail au beau milieu d'une réforme des retraites très controversée et de façon aussi expéditive ", fustige Jean-Fr...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous