Souffrance au travail : comprendre et agir

Souffrir au travail. Comprendre pour agir, par Dominique Huez (1), en collaboration avec Nicolas Jones-Gorlin
Privé, 2008. 190 pages. 17,50 euros

Philippe Bornard
Santé & Travail n° 064 - octobre 2008
couverture
Pourquoi le travail fait souffrir
octobre 2008

S'appuyant sur son expérience de médecin du travail, Dominique Huez vient de publier un ouvrage grand public destiné aux salariés victimes de souffrance au travail. Objectif: les aider à décrypter la situation et à "reprendre leur avenir en main".

François, technicien, ne pouvait faire face à la surcharge de travail qu'on exigeait de lui. Il s'est jeté sous un train. Médecin du travail, Dominique Huez relate l'engrenage de maltraitance professionnelle qui a amené François et d'autres salariés à mettre fin à leurs jours.

Son livre, qui s'adresse au grand public, n'est pas un ouvrage de plus sur le suicide imputable au travail, même si cette question est largement traitée. L'auteur a choisi une approche beaucoup plus large sur la souffrance au travail, telle qu'il l'observe depuis trente ans en tant que médecin du travail mais aussi praticien ayant donné des consultations de pathologies professionnelles en hôpital. "Le travail fait des dégâts sur la santé, explique-t-il, les personnes touchées se demandent ce qui leur arrive et retournent la violence contre elles. Mon objectif est de leur apporter des éléments pour qu'elles puissent comprendre ce qui constitue leur souffrance au travail, déculpabiliser et reprendre leur avenir en main." Car dans l'immense majorité des cas, le salarié pense que ce qui se passe est de sa faute. Alors, pour garder son poste et se défendre contre tout ce qui lui "fait douleur", il met en place des mécanismes défensifs qui lui permettent de tenir, mais qui vont l'empêcher de comprendre, occultant notamment la responsabilité de l'organisation du travail, qui est le plus souvent la véritable cause. Dominique Huez décrypte ces mécanismes, pour que la personne en souffrance cesse de se dire qu'elle a "fauté".

Second objectif de l'auteur: montrer en quoi les pratiques des médecins du travail mais aussi des généralistes et des psychiatres peuvent aider les personnes en souffrance. L'auteur présente des cas concrets d'alerte, de mobilisation et de prise en charge de personnes, des situations bloquées, des dispositifs mis en oeuvre. Il pointe la large sous-estimation des dépressions professionnelles, la peur et la honte générées par les nouvelles organisations du travail, "où l'on impose des résultats, sans jamais se demander si les contraintes réelles permettent de les atteindre".

Tournant

Pour lui, le tournant a eu lieu lors de la décennie 1990: l'externalisation des tâches, le développement de la sous-traitance, l'objectif de rentabilité à tout prix ont fait voler en éclats ce qui fait naturellement obstacle à la souffrance, à savoir la solidarité et le collectif de travail. Il estime totalement inadaptées les stratégies des entreprises face à un suicide ou, plus largement, à la souffrance au travail, telles que les numéros Verts, les cellules d'écoute et autres observatoires sociaux. C'est beaucoup d'écoute compassionnelle, peu de remise en question de l'organisation du travail…

Dominique Huez rend compte d'une situation récente à laquelle il n'avait encore jamais été confronté: celle d'un "prédateur" qui met en oeuvre un management destructeur, avec l'accord de sa direction. Au-delà de cet exemple exceptionnel, il souligne la "normalité" de l'organisation maltraitante du travail, à laquelle nombre de grandes entreprises ont volontairement recours. Il dénonce aussi les "charlatans" et les "marchands de soupe", parmi lesquels ces consultants et psychologues externes qui "chargent" les salariés. "Actuellement, les effets délétères de ces nouvelles organisations du travail ne font pas l'objet d'un débat, parce qu'ils ne sont pas reconnus, soutient-il. C'est ce débat que je souhaite amorcer avec ce livre."

(1)

Dominique Huez est également membre du comité de rédaction de Santé & Travail.

 Notes
(1)

Dominique Huez est également membre du comité de rédaction de Santé & Travail.

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande