Travail de nuit : des effets durables sur le sommeil ?

par Jean-Claude Marquié directeur de recherche au CNRS, chercheur au Laboratoire travail et cognition (CLLE-LTC) de l'université Toulouse 2-Jean-Jaurès / juillet 2015

Les perturbations du sommeil sont un des effets du travail de nuit que les travailleurs perçoivent immédiatement dans leur vie quotidienne, et parfois péniblement. Mais on ne sait presque rien sur les effets chroniques du travail de nuit sur le sommeil. Est-ce qu'à côté des autres effets connus ou soupçonnés sur la santé (troubles gastriques, cancers...), la désynchronisation des rythmes circadiens1 qui accompagne la pratique du travail de nuit pendant de nombreuses années affecte durablement, voire de manière irréversible, la qualité du sommeil ? L'enquête Vieillissement, santé, travail (Visat)2 a apporté un éclairage à cette question en suivant pendant dix ans, en lien avec la médecine du travail, plusieurs centaines de salariés, hommes et femmes de tous secteurs, âgés de 32 à 62 ans ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous