Le travail posté nuit gravement à la santé

par Isabelle Mahiou / juillet 2016

Dans un avis présenté le 21 juin, l'Agence de sécurité sanitaire dresse un sombre tableau des effets du travail de nuit sur la santé. Elle recommande de le circonscrire au strict nécessaire, à l'heure où il ne cesse de se développer.

Travailler de nuit tue !" Verra-t-on un jour cet avertissement au bas des feuilles de paye des salariés postés, à l'instar des messages de prévention sur les paquets de cigarettes ? Sans doute pas. Pourtant, les constatations de l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), dans son avis sur les risques sanitaires liés au travail de nuit présenté le 21 juin, sont inquiétantes. Quatre cents pages de rapport, près de vingt participants au groupe de travail constitué par l'agence, des centaines de publications épluchées et pesées durant plus de trois ans... L'Anses s'est appuyée sur du solide pour rendre ses recommandations et répondre à la saisine effectuée par la CFTC en 2011. "On sait depuis longtemps que le travail de nuit a des impacts nég...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous