Tromperie sur la pénibilité

par Joëlle Maraschin / octobre 2010

Faisant fi de la mobilisation sociale sur le volet pénibilité de la réforme des retraites, l'Assemblée nationale a adopté un projet de loi qui restreint les possibilités de départ anticipé aux seuls salariés victimes d'une incapacité liée au travail.

Consternation et colère. C'est ce qu'ont exprimé les syndicats de salariés au soir du 15 septembre, à la lecture du projet de loi sur la réforme des retraites voté par l'Assemblée nationale, après des discussions houleuses entre députés de la majorité et de l'opposition. Sur le volet pénibilité notamment, alors que le gouvernement avait annoncé durant l'été des concertations avec les partenaires sociaux, les amendements et sous-amendements retenus apparaissent plus qu'en deçà des espérances des organisations syndicales. Selon ces dernières, le gouvernement aurait laissé croire à des concertations, au moment même où le texte était déjà ficelé. " Il est inadmissible que nous n'ayons pas été sollicités. Le texte adopté en juillet par la commission des Affaires sociales ne nous a même pas ét...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous