Une approche théorique des villes : l'actualité du modèle de Charles Tiebout

Eric Charmes, chercheur en sciences sociales appliquées aux questions urbaines et à l'urbanisme, directeur du laboratoire Recherches interdisciplinaires ville espace société (Rives, Ecole nationale des travaux publics de l'Etat, université de Lyon)
L'Economie politique n° 053 - janvier 2012

Dans les années 1950, l'économiste états-unien Charles Tiebout a modélisé le marché immobilier résidentiel en le faisant reposer sur un choix entre des cocktails de services et d'équipements offerts par des municipalités [1].
Pour cet économiste, lorsqu'une municipalité est suffisamment indépendante pour mener une politique propre, elle peut proposer un panier de services et d'équipements à un prix donné (déterminé par la fiscalité locale et par les valeurs immobilières).
Lorsque ces municipalités sont suffisamment nombreuses à l'intérieur d'une métropole, chaque ménage, en fonction de ses revenus et de ses " préférences ", peut opter pour le cocktail de " biens collectifs locaux " qui lui convient.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande