Agriculture : face aux pesticides, la prévention reste artisanale

par Milène Leroy / juillet 2010

Un récent colloque sur la prévention des risques liés aux pesticides montre que celle-ci repose encore trop souvent sur des outils et dispositifs inadaptés. La suppression du risque à la source se heurte également aux lobbies.

Quels risques professionnels liés à l'application de pesticides ? Peut-on travailler sans s'exposer ? " C'était le thème du colloque organisé le 6 mai dernier, à Paris, par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact), en collaboration avec d'autres organismes1. Bonne nouvelle : pour la première fois, fournisseurs, chercheurs, représentants des pouvoirs publics, des institutions de prévention et des organisations syndicales étaient tous réunis. Mauvaise nouvelle : de nombreux constats énoncés au cours de cette journée ont mis en lumière les graves lacunes présentées par les dispositifs de prévention.

Ainsi, Pascal Etienne s'est dit " stupéfié, car aucune des présentations n'a abordé une donnée fondamentale : la suppression du risque à la source ". Ce responsable de la sous-direction des Conditions de travail, de la Santé et de la Sécurité au travail, à la direction générale du Travail (DGT), a rappelé qu'" il existe des méthodes alternatives de...

  • 1.

    L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), la Mutualité sociale agricole (MSA) et la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL).

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous