© Nathanaël Mergui/Mutualité française
© Nathanaël Mergui/Mutualité française

Aída Ponce Del Castillo : l'avocate des conditions de travail en Europe

par Nathalie Quéruel / octobre 2015

Juriste, spécialiste des nanotechnologies et... championne de natation, cette Mexicaine est en charge de la santé au travail à l'Institut syndical européen. Elle a bien besoin de son endurance pour que l'Europe ne recule pas sur la prévention.

C'est une femme qui, depuis avril 2013, a la responsabilité de l'unité conditions de travail, santé et sécurité de l'Institut syndical européen (European Trade Union Institute, Etui), la structure d'expertise de la Confédération européenne des syndicats établie à Bruxelles. Une femme jeune (41 ans), une juriste spécialiste des nanotechnologies, une personne discrète peu encline à porter haut et fort la parole militante. Aída Ponce Del Castillo n'est pas arrivée à ce poste sous les meilleurs auspices. Marqué par la "chasse à la paperasserie", le programme de "simplification administrative" engagé par la Commission Barroso menace de bousculer l'actuelle réglementation européenne en matière de santé au travail. Et l'évaluation en cours, portant sur l'efficacité et la performance des directives et règlements en santé et sécurité au travail, fait craindre à Aída Ponce Del Castillo un avenir difficile : "Même si l'Europe réaffirme dans son discours la priorité donnée à ce sujet, il faut se battre pour maintenir cette priorité face à des intérêts plus forts, économiques notamment", estime-t-elle.

Marathons en eau libre

Pour se battre, elle ne manque ni d'énergie ni d'endurance. Il...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous