Brigitte Font Le Bret, psychiatre du travail

par Nathalie Quéruel / avril 2010

Enfant, elle se voyait inspectrice du travail. Elle est devenue psychiatre. Avec une même obsession : aider ceux qui souffrent du travail. Brigitte Font Le Bret témoigne de son expérience dans un livre d'entretiens avec un ancien salarié de France Télécom.

La question du travail est indissociable de moi depuis toujours. " Voilà qui explique le parcours atypique de Brigitte Font Le Bret, psychiatre libérale exerçant dans la région grenobloise. Membre du conseil scientifique de l'Observatoire du stress et des mobilités forcées de France Télécom, créé par Sud et la CFE-CGC, elle cosigne aujourd'hui avec Marin Ledun Pendant qu'ils comptent les morts (voir encadré). Un ouvrage où elle livre son témoignage de femme de terrain engagée et sensible, aux premières loges des dégâts du travail sur la santé mentale de nombreux salariés.

Dialogue sur la souffrance

" Marin est venu en consultation, raconte Brigitte Font Le Bret. Par la suite, nous avons correspondu plusieurs années sur ces questions de travail. Ce dialogue, où nous dénoncions des situations peu connues du grand public, nous avons voulu le mettre en forme. " L'échange entre la psychiatre et Marin Ledun, sociologue et ancien salarié de France Télécom, sort ces jours-ci en librairie. La force du titre - Pendant qu'ils comptent les morts - interpelle. Au-delà de l'écume médiatique sur les suicides à France Télécom, les auteurs ont voulu mettre en avant la parole des salariés et leurs actes, afin de mieux comprendre ce qu'est cette souffrance au travail et la manière dont elle prend corps. Le livre est nourri de nombreux témoignages (anonymes), qui illustrent les conditions vécues par des salariés de France Télécom, mais aussi par ceux de centres d'appels ou d'entreprises industrielles de la région Rhône-Alpes que Brigitte Font Le Bret a reçus dans son cabinet. Une matière vivante qui permet d'entrer dans les rouages de la dépression professionnelle, de la violence retournée contre soi ou contre les autres, du déni et de la peur. Et d'en analyser les causes, liées aux organisations du travail délétères. Les exemples de l'infantilisation des salariés donnent froid dans le dos. Ces processus mis en évidence par certains chercheurs, les auteurs en donnent une lecture claire et accessible à tous. Selon eux, " il y avait urgence à parler ". C'est fait...

Code de classement
S070051A
Rubrique
Lectures
Titre complet
Dialogue sur la souffrance
Ouvrage(s)

Pendant qu'ils comptent les morts

La Tengo Editions. 167 pages. 15 euros. A paraître le 27 avril.

Brigitte Font Le Bret Marin Ledun

Elle aurait pu devenir médecin du travail, car son premier cours à la faculté de Saint-Etienne sur cette discipline a été une " révélation ", touchant aux souvenirs d'enfance et à l'histoire familiale : " Je suis originaire de cette ville, qui a été meurtrie par le chômage. Mon père, au départ minotier, a créé une petite usine de plastiques dans les années 1950. C'était mon terrain de jeu, un endroit dangereux où j'ai vu des gens se blesser parfois gravement. Quand j'étais petite, je voulais être inspectrice du travail ! "

De l'ergonomie à la clinique du travail

Cependant, l'étude de la médecine...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous