Le dégraissage des outils est l'une des tâches exposantes au trichloréthylène © AdobeStock
Le dégraissage des outils est l'une des tâches exposantes au trichloréthylène © AdobeStock

Le cancer du rein enfin reconnu en maladie professionnelle

par Clotilde de Gastines / 04 mai 2021

Elaboré il y a presque quatre ans, le tableau permettant d’établir l’origine professionnelle de cancers du rein liés à l’exposition au trichloréthylène va bientôt être publié au Journal officiel. Après une longue attente, injustifiée selon certains acteurs.

« Nous ne connaissons pas encore la date de parution, mais la procédure de recueil des contreseings a été engagée », confirmait la direction générale du Travail, jeudi dernier, à Santé & Travail. Le tableau n° 101, qui établit la reconnaissance en maladie professionnelle du cancer du rein pour les travailleurs ayant été exposés aux vapeurs de trichloréthylène, patiente donc dans les parapheurs ministériels. « L’enjeu est fort, car il existe très peu de tableaux de maladies professionnelles qui réparent les cancers », explique le Dr. Jean-Louis Zylberberg, médecin du travail et représentant de la CGT à la commission spécialisée « Maladies professionnelles » (CS4) du Conseil d'orientation des conditions de travail (Coct). Il rappelle toutefois que le tableau n’a pas bougé d’une colonne depuis son élaboration par ladite commission… en juillet 2017.

Blocages

« Cela fait deux ans et demi que le tableau est coincé au ministère, sous la pression de groupes industriels », relate François Dosso de la CFDT Mineurs. Ce spécialiste de la reconnaissance des maladies professionnelles s’étonne de cet « attentisme incroyable », d’autant plus qu’il s’agit d’« un tableau-balai pour faciliter...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous