C'est reparti sur les 35 heures !

par François Desriaux / avril 2011

Coût du travail ou pouvoir d'achat, il y a toujours de bonnes raisons pour relancer le débat sur les 35 heures. Patrick Pierron, secrétaire national de la CFDT, Benoît Roger-Vasselin, négociateur social du Medef, et Pierre Larrouturou, économiste, échangent leurs arguments.

Le début de l'année a été marqué par la relance du débat sur le temps de travail. Faut-il travailler plus, comme l'ont proposé l'UMP ou Manuel Valls, pour baisser le coût du travail ou augmenter le pouvoir d'achat ? Faut-il au contraire travailler moins, pour résorber le chômage ? Pierre Larrouturou : Aujourd'hui, il y a d'un côté les temps pleins, à 39,4 heures en moyenne par semaine selon les chiffres de l'Insee, et de l'autre côté 3 millions de chômeurs à zéro heure. Avec, au milieu, la foule immense des temps partiels, intérims et CDD... Voilà le partage du travail tel qu'il existe actuellement en France. Aux Etats-Unis, une étude publiée par la Maison Blanche avant la crise montrait qu'il y avait tellement de petits boulots que la durée moyenne du travail, sans compter les chômeur...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également