© Nathanaël Mergui/Mutualité française
© Nathanaël Mergui/Mutualité française

Le Coct se rebiffe sur la réforme de la santé au travail

par Nathalie Quéruel / juillet 2019

Réunis au sein du Conseil d'orientation des conditions de travail (Coct), les partenaires sociaux planchent sur la réforme de la santé au travail. Mais une mission analogue a été confiée à trois experts par l'exécutif. D'où des frictions.

Les organisations syndicales et patronales font parfois cause commune rapidement. En témoigne la lettre que les partenaires sociaux siégeant au groupe permanent du Conseil d'orientation des conditions de travail (Coct) ont envoyée le 23 mai dernier à la ministre du Travail. Alors qu'ils se réunissent chaque semaine depuis mars afin de réfléchir sur la réforme de la santé au travail, ils ont appris incidemment qu'une mission a été mise en orbite courant avril par l'exécutif. Celle-ci a été confiée à Hervé Lanouzière, l'une des chevilles ouvrières du rapport Lecocq sur l'organisation du système de prévention des risques professionnels, Stéphane Seiller, coauteur du rapport sur l'indemnisation des arrêts maladie, et Christian Expert, médecin du travail et syndicaliste CFE-CGC. "Au début de nos travaux, le gouvernement nous a proposé une mission d'appui avec ces trois personnalités, relate Tony Fraquelli, conseiller confédéral CGT en charge de l'activité travail-santé. Nous avons suggéré d'autres noms, dont celui de Frédéric Laloue, ancien secrétaire général du Coct. Mais notre demande est restée sans suite."

"Orientations très directives"

Au-delà de la réapparition du trio, la...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous