© Adobe Stock
© Adobe Stock

Contaminations au travail : les résultats surprenants de l’Institut Pasteur

par Catherine Abou El Khair / 23 avril 2021

Publiée en mars dernier, l’étude ComCor de l’Institut Pasteur alerte sur les modalités de transmission du coronavirus au travail. Mais certaines de ses conclusions sur les catégories professionnelles les plus à risque sont à prendre avec précaution, insistent les auteurs.

Seuls 45 % des individus atteints par le Covid-19 connaissent la personne qui les a infectés. Ce chiffre, établi par l’Institut Pasteur dans son étude ComCor publiée en mars dernier, témoigne à lui seul de la difficulté à identifier précisément les modes de transmission du virus. Quand la source de contamination est connue, elle se situe prioritairement au domicile (42 % des cas), dans la famille élargie (21 %) ou parmi les amis (11 %). 15 % des infections, en revanche, ont lieu dans un contexte professionnel.
Pour mieux comprendre les lieux et circonstances des contaminations, l’Institut Pasteur a interrogé entre le 1er octobre 2020 et le 31 janvier 2021 des personnes atteintes du Covid-19, hors personnels soignants, et recueilli 77 200 réponses. L’étude confirme les fragilités de la prévention contre le SARS-CoV-2 au travail : « En milieu professionnel, le bureau partagé est le lieu de contamination dans 35 % des cas. » D’autres espaces liés au travail sont identifiés, comme les cafétérias et, de manière décroissante dans le temps, les lieux de restauration. Logiquement, les repas ainsi que les réunions de travail constituent les deux principales activités à l’origine de...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous