© Anne-Gaëlle Amiot
© Anne-Gaëlle Amiot

La coopération, socle d’une autre dynamique économique

par Sandro De Gasparo intervenant-chercheur au laboratoire Atemis Christian du Tertre économiste, président de l’Institut européen de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération / juillet 2020

La période actuelle invite à tirer un trait sur le productivisme industriel. Et à y substituer un modèle plus durable fondé sur la reconnaissance du travail vivant, de nature à favoriser l’essor de services immatériels répondant aux besoins citoyens.

La crise sanitaire et ses implications sociales et économiques ont mis en évidence d’une manière particulièrement aiguë la nécessité de penser une transition de notre modèle de développement et de notre rapport au travail, héritages de la période industrielle, vers une dynamique plus soutenable sur les plans de l’environnement, de la santé et de la démocratie. L’impact des activités productives sur la biodiversité s’est retourné contre l’humanité tout entière. La globalisation industrielle et financiarisée a affaibli la capacité des Etats à prévenir puis prendre en charge les effets de la pandémie, en provoquant des difficultés d’accès à des services fondamentaux : la santé, l’alimentation, l’éducation, la mobilité. L’arrêt brutal de l’activité pendant des semaines, conjugué avec l’éclat...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous