© Adobe Stock
© Adobe Stock

Covid-19 : des internes s’organisent pour monter au front

par Elsa Fayner / 20 avril 2020

Déjà malmenés par la pénurie de moyens à l’hôpital, les internes parisiens se sont pris en main pour aller soutenir les services débordés par l’épidémie de Covid-19. Ils ont aussi renforcé la prise en charge de ceux d’entre eux qui souffrent de cette situation inédite et anxiogène.

Dès son premier jour en service de réanimation, une interne a dû pratiquer trois toilettes mortuaires. C’est Antoine Berrot qui le raconte. Membre de la cellule SOS du Syndicat des internes des hôpitaux de Paris (SIHP), il accompagne les jeunes soignants en souffrance dans leur travail. Depuis le début de la crise du Covid-19, les demandes d’aide se font plus nombreuses. Car, pour répondre au manque de personnel médical, l’intersyndicale composée avec le Syndicat représentatif parisien des internes de médecine générale (SRP-IMG) s’est organisée pour recenser les volontaires disponibles et les envoyer en renfort dans les hôpitaux d’Ile-de-France.

1 800 volontaires

« On compte 6 000 internes en Ile-de-France, un sixième des internes du pays, rappelle Julien Fleuriot, président du SIHP. Quand nous avons compris que les hôpitaux franciliens allaient manquer de bras, nous nous sommes organisés tous seuls. Nous avons d’abord fait appel à ceux qui avaient une activité réduite, leurs services étant moins sollicités. » Très vite, 1 800 médecins en formation se sont portés volontaires. En trois semaines, 1 500 d’entre eux ont été redéployés sur l’ensemble du territoire francilien. «...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous