© DR
© DR

Covid-19 : l’Inspection du travail très remontée contre son ministère

par Clotilde de Gastines / 23 avril 2020

L’épidémie de Covid-19 a aggravé les tensions entre l’Inspection du travail et sa tutelle. Les agents de contrôle réclament les moyens d’exercer leur mission ainsi que le respect de leur indépendance. Après la suspension d’un inspecteur, le ministère du Travail tient désormais un discours d’apaisement.

Dans un communiqué envoyé à la presse hier, mercredi 22 avril, le ministère du Travail « demande à l’Inspection du travail de renforcer le nombre et l’efficacité des contrôles sur site, pour garantir la santé et la sécurité des salariés et l’information des entreprises ». Il assure également que les agents disposeront bientôt de masques, de gants et de gel hydroalcoolique. La direction générale du Travail (DGT) confirme que « les masques sont arrivés lundi dans 96 unités territoriales sur 104, parce que jusque-là ils avaient été priorisés vers les hôpitaux ».

« On s’adapte »

« On s’adapte, reconnaît la direction clé du ministère. On trouve des méthodologies pour faire face à une situation exceptionnelle d’état d’urgence sanitaire, pour que les agents puissent intervenir le plus efficacement possible et le faire de manière plus coordonnée au niveau national, comme cela a été le cas avec Amazon et Fedex. » Une ordonnance de référé a en effet contraint Amazon à fermer plusieurs entrepôts le temps que les risques liés au Covid-19 soient évalués.
Le communiqué du ministère souligne aussi l’effort fourni par ses 4 500 agents, dont 2 000 inspecteurs, pour assurer la « continuité du...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous