"Développer l'emploi, mais pas aux dépens de la qualité du travail"

par François Desriaux Eric Berger / octobre 2012

La santé au travail ne figurait pas en tant que telle parmi les thèmes de la conférence sociale de juillet. Est-ce un oubli ?

Michel Sapin : Lors de la conférence, certains nous ont reproché en effet de ne pas avoir consacré une réflexion spécifique à la santé au travail, comme nous l'avons fait pour l'égalité professionnelle. Ces deux sujets partagent la même nécessité de remonter en amont au plus près de l'organisation et de sa conception. Si nous voulons obtenir une véritable égalité entre hommes et femmes, il faut une organisation qui permette de concilier le travail et la vie privée. Si nous voulons empêcher l'apparition de maladies professionnelles ou de troubles psychologiques, il faut aussi s'attaquer à l'organisation du travail. Ces objectifs sont inscrits dans la négociation sur la qualité de vie au travail et l'égalité professionnelle, qui piétinait. Nous avons prévu de réaliser un point d'étape avec les partenaires sociaux en fin d'année sur cette négociation, qui doit s'achever avant la fin du premier trimestre 2013. Un mot tout de même sur la méthode. La conférence a identifié des thématiques sur lesquelles nous voulons impulser une dynamique de concertation avec...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous